Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA HAUTE SAÔNE ET SES BEAUX VILLAGES

Ray sur Saône.3- Ils se sont intéressés à Ray.

6 Novembre 2015, 14:05pm

Publié par Patrick Mathie

Des érudits ont fait des études historiques sur Ray. Des photographes apportent leur vision contemporaine sur le village. Présentons en quelques uns....

Le Comte de Salverte

Le comte de Salverte époux de Gabrielle de Marmier a réalisé un Historique du Château de Ray.

Il a dédicacé son ouvrage à son fils Philippe ( 1932-2007) " A mon fils PHILIPPE, pour que soit toujours présent à sa mémoire le glorieux passé de Ray".

On peut associer à son travail sa fille, Diane de Salverte, propriétaire actuelle du château , qui a fait don de sa demeure historique au Conseil Départemental de Haute Saône dans le souci de préserver l'intégrité de 10 siècles d'histoire et d'en faire profiter le public.Noblesse du geste!

Le livre du comte de Salverte.
Le livre du comte de Salverte.

Le livre du comte de Salverte.

André LADOUCE

Décédé en 2009, André Ladouce, ancien négociant en bois, était féru d'histoire locale. Sa fille Isabelle, propriétaire des chambres d'hôtes " Le Tilleul de Ray" nous a confié un document dans lequel il présentait l'acte de naissance de la commune de Ray sur Saône.

" Le seigneur de Ray ayant de gros embarras financiers demande de l'aide aux habitants de Ray. Malgré leur misère les raylois profitent de l'occasion pour obtenir de leur seigneur une Charte stipulant leurs droits et leurs devoirs; cette charte est importante car, signée le 2 août 1436, si elle n'apporte pas une grande réduction des charges à payer, elle stipule dans le temps ces charges à exécuter et non plus laissées au bon vouloir du leur seigneur....une nouvelle reconnaissance du 29 octobre 1554 énumère à nouveau ces franchises à la demande des habitants du Ray".

Ray sur Saône.3- Ils se sont intéressés à Ray.

Jacques ATTALIN

Ancien officier parachutiste puis Manager d'une grande enseigne nationale pour la région sud-ouest, Jacques ATTALIN, dans une "troisième vie" se consacre à l'histoire locale au sein de la section "Histoire des villages" de l'Amicale de Lavoncourt.
Avec Evelyne Joly et René Bataille il a écrit "Chevauchée des sires de Ray" en 2010.
La brochure de Jacques ATTALIN.
La brochure de Jacques ATTALIN.

La brochure de Jacques ATTALIN.

Marylise BARBIER et Hervé MOUILLEBOUCHE

 

 " La justice de Ray sur Saône à la fin du Moyen Âge: lecture historique, juridique et Antropologiques".

Les registres de justice  qu'ils ont étudiés aux archives départementales de la Haute Saône montrent que la justice des sires de Ray se caractétisait par: la proximité, l'efficacité et l'omniprésence. Les sinistres "fourches patibulaires" se dressaient à l'écart du château en vue de la route conduisant à Pontrebeau.

Collection Lieu de Pouvoir, lieu de Gestion. Le château aux XIIIème-XIVème siécles: maîtres, terres et sujets.

Editions BREPOLS

 

Marylise BARBIER Archiviste adjointe du Diocèse de Besançon depuis 2009

Marylise BARBIER Archiviste adjointe du Diocèse de Besançon depuis 2009

Hervé MOUILLEBOUCHE, Professeur à l'Université de Bourgogne

Hervé MOUILLEBOUCHE, Professeur à l'Université de Bourgogne

Evelyne JOLY.

Membre du bureau de l’Amicale de LAVONCOURT où elle est notamment responsable de la section « histoire des villages » depuis 2009, Evelyne Joly a reçu la médaille d’honneur de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative, échelon argent, accrochée à la Préfecture par le secrétaire général Luc Chouchkaieff. Une distinction bien méritée au regard de son parcours, de son bénévolat et de son engagement dans la vie associative au service des autres, « la priorité de sa vie » assure-t-elle « toujours sans oublier la famille et les amis, les vrais ! »

Lorsqu’elle résidait à Paris, Evelyne Joly s’est engagée dans l’association Tourcom où pendant 11 années, bénévolement, elle s’est occupée de tourisme non seulement en France mais dans le monde entier.

Depuis qu’elle s’est installée à Tincey avec son mari André Joly, sa passion pour l’histoire, partagée d’ailleurs avec lui, « continue de grandir ». La curiosité aidant, elle n’en finit pas de faire des recherches « aux Archives Départementales, il y a toujours des choses à découvrir pour compléter ce que l’on connait déjà ! ».

C’est ainsi qu’en plus de l’Amicale, depuis 2005 Evelyne Joly est vice-présidente de la Société d’Agriculture Lettres Sciences et Art (SALSA), depuis 2006 Présidente de l’Association des Amis du Vieux Morey … Elle connaît par cœur l’histoire du Château de Ray-sur-Saône (Elle faisait partie des personnes ressources chargées de faire l’inventaire) et l’histoire de nombreux villages alentours dans lesquels, avec « sa » section de l’Amicale elle donne successivement des conférences. ( d'après Amicale de Lavoncourt)

1 Evelyne JOLY. Cliché personnel. 2 et 3 Conférences. Photos E.R.
1 Evelyne JOLY. Cliché personnel. 2 et 3 Conférences. Photos E.R.
1 Evelyne JOLY. Cliché personnel. 2 et 3 Conférences. Photos E.R.

1 Evelyne JOLY. Cliché personnel. 2 et 3 Conférences. Photos E.R.

Les photographes amateurs

Nombreux sont les amateurs de photographies qui ont pris des instantanés du village, du château, de la Saône ainsi que des animations organisées par le syndicat d'initiative ou le conseil départemental. Il n'est pas possible de les citer tous.

Alain MEY

Il a créé un site " Bienvenue à Ray" sur lequel il présente des clichés pris à Ray sur Saône depuis plusieurs années. Dans sa jeunesse il a vécu à l'écluse de Ray et s'intéresse à tout ce qui concerne la batellerie.

Son site internet: http://ray-sur-saone-70.fr/

Bunny RONFLEUR ( le Pouët)

La pénichette de Bunny le Pouet Skipper guitariste en balade sur les rivières de France et étranger.

Son site internet: ronfleur.centerblog.net/

Patrick MATHIE

Résidant à Ray depuis 2009 le rédacteur du présent blog s'intéresse à l'histoire de Ray et des villages voisins.
Alain MEY
Alain MEY
Alain MEY
Alain MEY

Alain MEY

Bubby Ronfleur
Bubby Ronfleur
Bubby Ronfleur

Bubby Ronfleur

Patrick Mathie
Patrick Mathie
Patrick Mathie
Patrick Mathie

Patrick Mathie

Commenter cet article