Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA HAUTE SAÔNE ET SES BEAUX VILLAGES

RAY SUR SAÔNE. 7- Othon de la Roche, seigneur de Ray,Duc d'Athènes et le Saint Suaire.

26 Janvier 2016, 07:50am

Publié par Patrick Mathie

Représentation d'Othon de la RocheReprésentation d'Othon de la Roche

Représentation d'Othon de la Roche

La relation entre le château de Ray et le célèbre Saint Suaire de Turin qui transita par Besançon peut laisser plus d'un lecteur sceptique et pourtant elle existe. Le célèbre historien André Castelot affirmait que " Le suaire du Christ a été dérobé par Othon de la Roche, seigneur de Ray. Il reparaît en 1206 au comté de Bourgogne, offert à l'Archevêque de Besançon. La relique reste dans la cathédrale de Besançon jusqu'en 1349. Elle disparaît pour ressurgir en 1357 à Lirey, près de Troyes."

( Citation reprise par Jacques ATTALIN dans Chevauchées des Sires de Ray).

 

L'authenticité du Saint Suaire fait l'objet de polémiques entre historiens et scientifiques ...

 

1 Le Saint Suaire "de Besançon". 2 Le Saint suaire de Besançon, imagerie d'Epinal. 3 Le Saint Suaire de Turin.
1 Le Saint Suaire "de Besançon". 2 Le Saint suaire de Besançon, imagerie d'Epinal. 3 Le Saint Suaire de Turin.
1 Le Saint Suaire "de Besançon". 2 Le Saint suaire de Besançon, imagerie d'Epinal. 3 Le Saint Suaire de Turin.

1 Le Saint Suaire "de Besançon". 2 Le Saint suaire de Besançon, imagerie d'Epinal. 3 Le Saint Suaire de Turin.

Le coffret du Saint Suaire à Ray

On peut voir au château de Ray,un petit coffre en bois de 46 x 27 x 32 cm qui aurait contenu le linceul du Christ. Il est actuellement expertisé.
En plus du Saint Suaire existe un reliquaire contenant un morceau de la vraie croix provenant du palais des Blachernes à Constantinople. Sur le pied du reliquaire ont lit une inscription en latin disant:

" Morceau de la vraie croix r apporté par Othon de la Roche baron de Ray, Athènes et Thèbes, Prince d'Orient pour être conservé au château à pertpétuité pour le salut de ses descendants, de l'incarnation du Christ, un siècle et douze".

Le reliquaire, conservé dans l'Eglise Saint Pancrace de Ray, semble dater de 1800 si l'on s'en réfère à l'inscription au verso:

" Propriété de la noble Dame Gabrielle, Marie, Elisabeth de Lorie, comtesse de Marmier";

Le coffre du Saint Suaire au château de Ray sur Saône.
Le coffre du Saint Suaire au château de Ray sur Saône.
Le coffre du Saint Suaire au château de Ray sur Saône.

Le coffre du Saint Suaire au château de Ray sur Saône.

Le Saint Suaire à Besançon.

"Le suaire a été conservé à la cathédrale Saint-Étienne jusqu’en 1669, puis à la cathédrale Saint-Jean-l’Évangéliste à partir de cette date et jusqu’à sa destruction supposée, à Paris, en 1794, alors qu’il avait été envoyé à la Convention nationale. Hormis le lieu de sa conservation et de ses ostensions, il n’y a pas eu de changement notable dans la dévotion à ce suaire, à la suite de son transfert de l’une à l’autre des cathédrales".
Bien que, à travers les ostensions particulières, la dévotion au saint Suaire ait eu lieu tout au long de l’année, c’est plus spécialement lors des ostensions publiques, à Pâques et à l’Ascension, que la foule des pèlerins se pressait à Besançon.
Notons également que malgré la disparition du suaire à la Révolution, on continua à rechercher le précieux linge jusqu’au dernier tiers du XIXe siècle. De plus, on conserve encore, dans les archives du diocèse, des lettres de demandes pour toucher le coffret qui avait contenu le suaire, dans l’espoir d’obtenir des guérisons."

source: http://sanctuaires.coldev.org/ BULLY Aurelia. 2015

Sceaux et Monnaies des Chapitres de Saint Etienne et de Saint Jean. Besançon.

Sceaux et Monnaies des Chapitres de Saint Etienne et de Saint Jean. Besançon.

A u premier plan à droite l'Hôtel de Montmarin. Au second plan à gauche la Cathédrale Saint Jean. A l'arrière plan, en haut la cathédrale Saint Etienne. Gravure de 1610

A u premier plan à droite l'Hôtel de Montmarin. Au second plan à gauche la Cathédrale Saint Jean. A l'arrière plan, en haut la cathédrale Saint Etienne. Gravure de 1610

La Cathédrale Saint Etienne de Besançon

De 1668 à 1675, la cathédrale Saint-Étienne va être abandonnée, puis détruite afin de permettre la construction de la citadelle de Besançon.

Une église connue sous le nom d'église paroissiale Saint-André ainsi que d'autres maisons adjacentes furent démolies à partir de 1668, mais le chapitre de Saint-Étienne devait quant à lui ne pas être menacé.

Le 10 mars 1669 l'église est pourtant fermée, et au cours de cette année le mobilier ainsi que plusieurs parties de l'édifice sont amenés dans d'autres bâtiments de la ville et notamment la cathédrale Saint-Jean.

Dès 1674, l'église est utilisée pour le stockage de tonneaux à vin et de munitions, et aurait été accidentellement incendiée entre le 15 et le 22 mars 1674.

Par la suite, Vauban édifia une chapelle Saint-Étienne pour que la garnison puisse assister à l’office du dimanche. Sa forme était assez simple et comportait peu d’ornements, si ce n’est quelques colonnes doriques.

Citadelle de Besançon " Front Saint Etienne". Début de la construction en 1668 par les espagnols puis par Vauban sur ordre de LouisXIV après le Traité de Nimègue en 1678. Au premier plan la cathédrale Saint Jean avec son clocher d'origine.

Citadelle de Besançon " Front Saint Etienne". Début de la construction en 1668 par les espagnols puis par Vauban sur ordre de LouisXIV après le Traité de Nimègue en 1678. Au premier plan la cathédrale Saint Jean avec son clocher d'origine.

Foulques de Neuilly prêchant la quatrième croisade. Le Pape Innocent III 1198-1216. Source:https://croisades.espaceweb.usherbrooke.caFoulques de Neuilly prêchant la quatrième croisade. Le Pape Innocent III 1198-1216. Source:https://croisades.espaceweb.usherbrooke.ca

Foulques de Neuilly prêchant la quatrième croisade. Le Pape Innocent III 1198-1216. Source:https://croisades.espaceweb.usherbrooke.ca

Othon de Ray à la Quatrième Croisade.

" En 1199 les chevaliers de Bourgogne prennent la croix des croisés à Citeaux. L'année suivante est consacrée à la préparation du voyage outre mer qui va devenir la quatrième croisade des historiens. Il faut deux ans pour organiser l'ost (Le terme ost ou host désignait l'armée en campagne à l'époque féodale et le service militaire que lesvassaux devaient à leur suzerain au Moyen Âge) de Bourgogne commandé par Eudes et Guillaume de Champlitte, secondés par Richard et Eudes de Dampierre sur Salon. Othon de la Roche, déjà veuf d'Isabelle laisse ses  terres à la garde de son frère Thibaut.

En février 1201 Villehardouin parvient à Venise pour négocier la traversée maritime en Terre Sainte; Un contrat de transport est signé avec le Doge de Venise pour 85 000 marcs d'argent.

De retour en Champagne il rend compte de sa mission.

En 1202 le signal du départ est donné, entre Champagne et Bourgogne 30 000 chevaliers sont volontaires.

Après la prise de Jadres ( Zadar) en Dalmatie, les croisés arrivent en vue de Constantinople le 23 juin 1203. La ville tombera le 12 avril 1204.Vingt mille grecs seront massacrés.

Othon de la Roche fit preuve " d'un tel courage et d'une telle valeur au cours des combats, que sa renommée s'enfla et suscita l'estime et l'admiration de ses camarades croisés. Ceux ci ne firent aucune réticence pour lui accorder la plus belle des reliques, le Saint Suaire du Christ qu'il offrit ensuite à la cathédrale de Besançon" (selon Robert de Clary).

NDLR:Paradoxalement la quatrième croisade  (1202-1204) aura été une croisade de chrétiens contre chrétiens puisque les Vénitiens détournèrent les croisés vers des villes qui leur faisaient de la concurrence telles Zadar et Constantinople...au lieu de se consacrer à la reconquête des lieux saints!

Les croisés fondent l'Empire Latin d'Orient et placent Baudoin 1er à  leur tête. Celui ci distribue des terres et des fiefs. Tous oeuvrent à soumettre ces contrées à leur autorité. 

Othon de la Roche reçoit en fiefs Athènes et Thèbes et devient Duc d'Athènes.

En 1208, ayant appris que le Pape Innocent III allait demander la restitution du Saint Suaire, Othon de la Roche le fait parvenir dans son château familial de la Roche sur l'Ognon. Le coffre qui aurait contenu la relique pliée en 96 épaisseurs est, lui, visible au Château de Ray sur Saône...

 

Itinéraire de la 4ème croisade . Les vénitiens détournent la Croisade vers Constantinople.Siège et Prise de Constantinople. Croisé en prière.
Itinéraire de la 4ème croisade . Les vénitiens détournent la Croisade vers Constantinople.Siège et Prise de Constantinople. Croisé en prière.Itinéraire de la 4ème croisade . Les vénitiens détournent la Croisade vers Constantinople.Siège et Prise de Constantinople. Croisé en prière.
Itinéraire de la 4ème croisade . Les vénitiens détournent la Croisade vers Constantinople.Siège et Prise de Constantinople. Croisé en prière.Itinéraire de la 4ème croisade . Les vénitiens détournent la Croisade vers Constantinople.Siège et Prise de Constantinople. Croisé en prière.
Itinéraire de la 4ème croisade . Les vénitiens détournent la Croisade vers Constantinople.Siège et Prise de Constantinople. Croisé en prière.Itinéraire de la 4ème croisade . Les vénitiens détournent la Croisade vers Constantinople.Siège et Prise de Constantinople. Croisé en prière.Itinéraire de la 4ème croisade . Les vénitiens détournent la Croisade vers Constantinople.Siège et Prise de Constantinople. Croisé en prière.

Itinéraire de la 4ème croisade . Les vénitiens détournent la Croisade vers Constantinople.Siège et Prise de Constantinople. Croisé en prière.

Othon de Ray, Duc d'Athènes.

" Agé de plus de 60 ans, après avoir vécu environ 20 ans en Roumélie ( empire romain d'Orient) , Othon de la Roche revient en comté de Bourgogne vers 1224. Sa seconde femme Elisabeth de Chappes, originaire de Champagne l'accompagne. Il laisse ses biens de Grèce à son fils Guy Ier.
On se doute de l'émotion provoquée par le retour à Ray de cet opulent seigneur exotique escorté d'une nombreuse suite de chevaliers vêtus de soieries et chaussés d'éperon d'or, tous servis par des esclaves noirs de Nubie!
Après avoir "rénové" le château il se retirera dans une abbaye cistercienne, ( ndlr :celle de Bellevaux - Cirey les Bellevaux ) où il serait décédé en 1234 et sa seconde femme en 1236."
d'après Jacques ATTALIN.
Athènes .Tour Franque (1872) dont la construction est attribuée à Othon de la Roche, édifiée sur l'Acropole et abattue en 1879.1859
Athènes .Tour Franque (1872) dont la construction est attribuée à Othon de la Roche, édifiée sur l'Acropole et abattue en 1879.1859
Athènes .Tour Franque (1872) dont la construction est attribuée à Othon de la Roche, édifiée sur l'Acropole et abattue en 1879.1859

Athènes .Tour Franque (1872) dont la construction est attribuée à Othon de la Roche, édifiée sur l'Acropole et abattue en 1879.1859

Armoiries d'Othon de la Roche Duc d'Athènes .Mémorial Othon de la Roche érigé entre les 2 tours médiévales de Château de Ray sur Saône.D
Armoiries d'Othon de la Roche Duc d'Athènes .Mémorial Othon de la Roche érigé entre les 2 tours médiévales de Château de Ray sur Saône.D

Armoiries d'Othon de la Roche Duc d'Athènes .Mémorial Othon de la Roche érigé entre les 2 tours médiévales de Château de Ray sur Saône.D

Commenter cet article