Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA HAUTE SAÔNE ET SES BEAUX VILLAGES

RAY SUR SAÔNE.10- Croix, enclos et marques religieuses

14 Mars 2016, 09:19am

Publié par Patrick Mathie

En parcourant le territoire communal on rencontre de nombreuses croix de pierre qui rappellent l'appartenance de la baronnie de Ray au monde chrétien et catholique. D'autres témoins plus discrets telles de petites statues sont incluses dans les murs des maisons paysannes, vigneronnes ou bourgeoises.Elles se veulent constituer une protection divine sur les gens, les animaux et les biens.

Avant d'en faire l'inventaire intéressons nous à la signification de  ces signes religieux.

 

"La Croix, instrument de supplice réservé aux criminels, était un objet d’horreur dans le monde romain, et ne pouvait donc pas représenter le Sauveur sans l'offenser. On préfèra d'autres symboles, comme l'Agneau, la Colombe, le Poisson, etc. Ce n'est qu'après l'Edit de Milan rédigé en 313 après la conversion de Constantin, qui en même temps interdit le supplice de la crucifixion,  qu'apparaissent les premiers emblèmes de la croix.

Grégoire de Tours qui vivait au VI° siècle raconte qu'un tableau de l'église de Narbonne illustrant la crucifixion  dut être caché sous un voile tant sa vue était insuportable aux fidèles. Il faudra attendre les X° et surtout le XI° siècle, pour voir des croix avec le Christ crucifié représenté.

 

Les paysages de nos provinces sont marqués par les symboles chrétiens qui quadrillent leurs terroirs. La croix se dresse partout au bord des routes et aux carrefours des chemins, dans nos campagnes, dans les rues et sur les places de nos villages et de nos villes, témoignant ainsi des racines de la culture chrétienne qui a façonné la France et l’Europe. La croix a été depuis longtemps, et le reste encore, la seule signature que les humbles sachent faire.
 
Dans son ordonnance sur les Eaux et Forêts de 1669, Louis XIV assigne à la croix un véritable rôle de balise : « …ordonnons que, dans les angles ou coins des places, croisées, triviaires et biviaires, qui se rencontrent ès grandes routes et chemins royaux des forêts, nos officiers des maîtrises feront incessamment planter des croix à nos frais, ès bois qui nous appartiennent, et, par les autres, aux frais des villes plus voisines et intéressées, avec inscriptions et marques apparentes du lieu où chacune conduit… »
 

Véritables balises, les croix marquent des emplacements choisis en fonction du rôle qu’elles sont amenées à remplir et sont désignées par différends vocables spécifiques :

  • Croix de chemin, Croix de carrefour.
  • Croix de pèlerinage, jalonnant les sentiers conduisant aux chapelles et ermitages.
  • Croix Hosannière face au portail de l’église, et Croix de Justice sur la place principale du village.
  • Croix de cimetière érigée à l’origine face à l’ossuaire servant de fosse commune.
  • Lanternes de morts. Croix couvertes.
  • Croix des ponts.
  • Croix de Rogations, où l’on se rendait pour la bénédiction de la terre et des récoltes.
  • Croix de bornage, limites de paroisses ou de domaines appartenant à une abbaye (Aiguilles de Figeac, marquant les limites de la ‘Sauvetée’.
  • Croix de Jubilé érigées à la suite de la Mission évangélique d’un prédicateur extérieur de la paroisse."   http://www.les-oratoires.asso.fr/croix-chemins-de-croix. Connaissance et sauvegarde des Oratoires.

Rue du Moulin

Curieuse croix incluse dans le mur de soutainement situé en bordure de route en contrebas de château. On peut penser qu'elle se trouvait à l'origine, en lisière du chemin et qu'on l'aura déplacée au moment de l'élargissement de la route conduisant au moulin de Ray et au village de Vanne.

Au dessus de la fenêtre d'une maison particulière, au niveau de l'église, on peut remarquer une toute petite niche protégeant une vierge.

1 et 2 croix au pied du château. 3 et 4 niche et vierge rue du Moulin. 4 plan de 1848 rue du Moulin.
1 et 2 croix au pied du château. 3 et 4 niche et vierge rue du Moulin. 4 plan de 1848 rue du Moulin.
1 et 2 croix au pied du château. 3 et 4 niche et vierge rue du Moulin. 4 plan de 1848 rue du Moulin.
1 et 2 croix au pied du château. 3 et 4 niche et vierge rue du Moulin. 4 plan de 1848 rue du Moulin.
1 et 2 croix au pied du château. 3 et 4 niche et vierge rue du Moulin. 4 plan de 1848 rue du Moulin.

1 et 2 croix au pied du château. 3 et 4 niche et vierge rue du Moulin. 4 plan de 1848 rue du Moulin.

Château et Rue du Château

Au château, une croix commémorative de facture récente rappelant  la mémoire de Othon de Ray, duc d'Athènes et de Thèbes.

Incluse dans la muraille du château, dominant la Saône, une Vierge à l'enfant.

A l'exterieur de l'enceinte du château, en bordure d'un bosquet de pins,en haut de la rue du même nom et dominant le village une croix restaurée qui porte la date de 1751 , un coeur percé de 3 pointes et une couronne d'épine en métal forgé. Une plaque est apposée sur le socle: " Erigée en 1575, restaurée en 1847 par Mme Stéphanie DE CHOISEUL STAINVILLE, veuve du Duc Phillipe DE MARMIER. Priez Dieu pour lui et pour elle."

Une belle croix surmontant une scène sculptée de la mise au tombeau a été érigée par un marchand en 1585 "o quam tristis et afflicta" ( oh! comme on est triste et affligé!) en souvenir de lui même et de sa femme. Cette croix est présentée sur certains documents par "croix du pilori" c'est à dire qu'elle devait se situer à proximité du pilori, au pied de la motte du château, lieu où le condamné à l'infâmie était bien visible par la population.

 

1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).
1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick  Mathie ( sauf 10).

1.Mémorial Othon de Ray. 2 et 3 Vierge à l'enfant. 4 Cuverie du Château. 5 et 6 croix "Duc de Marmier". 7 Rue du Château n°17. 8à12à 10 croix "du pilori ". 13 et 14 niches rue du Château. Photos Patrick Mathie ( sauf 10).

Rue de l'Eglise et Grande Rue

Deux croix se font face de part et d'autre de la Grande Rue et de la Place de l'église. L'une est accolée au mur de la Mairie en rénovation, l'autre au pied du clocher. A l'origine celle ci se trouvait plus en avant sur le mur d'enclos du cimetière qui jouxtait l'église et  le presbytère.

1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.
1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.
1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.
1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.
1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.
1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.
1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.
1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.
1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.
1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.
1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.

1 Plan 1843 AD70. 2 à 5 Croix et niche " de la Mairie".6 à 10 croix " de l'église" 1603.11 niche Grande Rue.

Rue de l'Abreuvoir

Sur la façade de la Maison Ghesquier on peut voir une niche qui pouvait contenir une statue pieuse. Ce bâtiment, aujourd'hui propriété privée, abritait au début du XVIIème siècle la Mairie et l'Ecole qui était tenue par des soeurs de la Charité originaires du Haut Doubs. L'état de vétusté du bâti a nécessité le déplacement de la Mairie et de l'Ecole de garçons à leur emplacement actuel ( subvention du Duc de Marmier à la commune) vers 1850. Quant à l'école des filles elle se trouvait dans le bâtiment contigu "la Fabrique" ou maison des soeurs ( actuellement salle communale, agence postale et secrétariat de mairie provisoire).

 

Rue de l'abreuvoir.Rue de l'abreuvoir.

Rue de l'abreuvoir.

Entrée du Village.

 

Lorsque l'on vient de Queutrey, au niveau des premières maisons du village, à droite on trouve une coix à 2 faces qui surmonte un socle. A l'origine, et comme le prouve une photo et un plan anciens, ce calvaire  était situé à une dizaine de mètres sur la gauche de la route àl'angle de la Grande rue et de la rue du Pâtis. La croix a donc été déplacée pour une raison jusqu'ici inconnue.

Une ancienne ferme, un peu en retrait, à gauche de la route, comporte une petite niche avec une vierge.

1 Croix entrée du village. 2 face arrière avec tête sculptée.3 Plan 1845 croix à l'angle. AD70. 4 photo ancienne Monuments Historiques rue du Pâtis. 5 Croisement actuel de la Grande Rue et de la Rue du Pâtis. 6 niche et vierge.
1 Croix entrée du village. 2 face arrière avec tête sculptée.3 Plan 1845 croix à l'angle. AD70. 4 photo ancienne Monuments Historiques rue du Pâtis. 5 Croisement actuel de la Grande Rue et de la Rue du Pâtis. 6 niche et vierge.
1 Croix entrée du village. 2 face arrière avec tête sculptée.3 Plan 1845 croix à l'angle. AD70. 4 photo ancienne Monuments Historiques rue du Pâtis. 5 Croisement actuel de la Grande Rue et de la Rue du Pâtis. 6 niche et vierge.
1 Croix entrée du village. 2 face arrière avec tête sculptée.3 Plan 1845 croix à l'angle. AD70. 4 photo ancienne Monuments Historiques rue du Pâtis. 5 Croisement actuel de la Grande Rue et de la Rue du Pâtis. 6 niche et vierge.
1 Croix entrée du village. 2 face arrière avec tête sculptée.3 Plan 1845 croix à l'angle. AD70. 4 photo ancienne Monuments Historiques rue du Pâtis. 5 Croisement actuel de la Grande Rue et de la Rue du Pâtis. 6 niche et vierge.
1 Croix entrée du village. 2 face arrière avec tête sculptée.3 Plan 1845 croix à l'angle. AD70. 4 photo ancienne Monuments Historiques rue du Pâtis. 5 Croisement actuel de la Grande Rue et de la Rue du Pâtis. 6 niche et vierge.

1 Croix entrée du village. 2 face arrière avec tête sculptée.3 Plan 1845 croix à l'angle. AD70. 4 photo ancienne Monuments Historiques rue du Pâtis. 5 Croisement actuel de la Grande Rue et de la Rue du Pâtis. 6 niche et vierge.

Rue Sainte Anne

Sainte Anne, épouse de saint Joachim, est mère de la  Vierge Marie, aïeule de Jésus .Elle est une juive ayant vécu à Séphoris près de Nazareth en Galilée puis à Jérusalem en Judée.

La chapelle Sainte Anne avait été détruite à la révolution française en 1793. Elle fut reconstruite par le conseil de fabrique sur une vigne donnée par une famille de bienfaiteurs et bénie en 1866.

En creusant les fondations de la nouvelle chapelle on a retrouvé des tuiles romaines brûlées par le feu. Les maisons ont été détuites par un incendie. Cela rappelle le passé "romain " de Ray dont l'oppidum, situé à l'emplacement du château, permettait de surveiller le passage sur la Saône et ses gués.

On peut voir, sur une carte postale ancienne (1911), qu'une croix est érigée devant l'entrée. Celle ci a été remplacée par une statue de la Vierge en 1946 qui la remecie pour ses bienfaits lors de la Libération en 1945.

Dans la rue Sainte Anne, les propriétaires d'une maison construite dans les années 60 ont fait ménager une niche incluse dans le mur La Vierge veille à proximité de l'entrée.

1 cpa 1911. 2 Plan Chapelle AD70. 3 Statue de Sainte Anne et la Vierge Marie. 4. Panneau explicatif sur site Photo P.Mathie. 5-6 -8  photos P.Mathie. Photo 7 Alain Mey.
1 cpa 1911. 2 Plan Chapelle AD70. 3 Statue de Sainte Anne et la Vierge Marie. 4. Panneau explicatif sur site Photo P.Mathie. 5-6 -8  photos P.Mathie. Photo 7 Alain Mey.
1 cpa 1911. 2 Plan Chapelle AD70. 3 Statue de Sainte Anne et la Vierge Marie. 4. Panneau explicatif sur site Photo P.Mathie. 5-6 -8  photos P.Mathie. Photo 7 Alain Mey.
1 cpa 1911. 2 Plan Chapelle AD70. 3 Statue de Sainte Anne et la Vierge Marie. 4. Panneau explicatif sur site Photo P.Mathie. 5-6 -8  photos P.Mathie. Photo 7 Alain Mey.
1 cpa 1911. 2 Plan Chapelle AD70. 3 Statue de Sainte Anne et la Vierge Marie. 4. Panneau explicatif sur site Photo P.Mathie. 5-6 -8  photos P.Mathie. Photo 7 Alain Mey.
1 cpa 1911. 2 Plan Chapelle AD70. 3 Statue de Sainte Anne et la Vierge Marie. 4. Panneau explicatif sur site Photo P.Mathie. 5-6 -8  photos P.Mathie. Photo 7 Alain Mey.
1 cpa 1911. 2 Plan Chapelle AD70. 3 Statue de Sainte Anne et la Vierge Marie. 4. Panneau explicatif sur site Photo P.Mathie. 5-6 -8  photos P.Mathie. Photo 7 Alain Mey.
1 cpa 1911. 2 Plan Chapelle AD70. 3 Statue de Sainte Anne et la Vierge Marie. 4. Panneau explicatif sur site Photo P.Mathie. 5-6 -8  photos P.Mathie. Photo 7 Alain Mey.

1 cpa 1911. 2 Plan Chapelle AD70. 3 Statue de Sainte Anne et la Vierge Marie. 4. Panneau explicatif sur site Photo P.Mathie. 5-6 -8 photos P.Mathie. Photo 7 Alain Mey.

Qu'est-ce qu'une fabrique?

Sur les plans cadastraux de Ray on peut voir, qu'en face de l'église se trouve un bâtiment que l'on nomme "fabrique"...

La Fabrique paroissiale répond à une volonté ancienne d’associer les laïcs à l’administration du temporel de l’Eglise. Les autorités religieuses et civiles veillent au choix judicieux des fabriciens. La gestion de la paroisse s’aménage autour de réunions et d’un renouvellement permanent des membres.

Dès le XII ème siècle, des laïcs sont associés à l’administration de l’Eglise dans les organisations de proviseurs. Cela «traduit la volonté des laïcs de défendre eux-mêmes, se substituant aux seigneurs et au curé, leurs intérêts temporels et spirituels.» Progressivement, la Fabrique paroissiale se structure.

D’après le règlement du 30 décembre 1809, la Fabrique se compose de 7 membres dans les paroisses de moins de 5000 habitants.

L’assemblée délibérante comprend sept membres ; le bureau des marguilliers est quant à lui composé de 4 personnes : curé, président, trésorier, secrétaire. Le maire est membre de droit du conseil de Fabrique. Le curé est le seul membre de droit du bureau des marguilliers.

L’objectif de la Fabrique n’est pas de faire du bénéfice mais de maintenir le budget dans un solde positif. La bonne tenue des comptes est supervisée par le préfet et l’évêque. Les dépenses extraordinaires sont soumises à l’aval de l’épiscopat. 

Source http://www.paroisse-saintesigolene-lesvillettes.com/

1 et 2 La fabrique de Ray sur Saône (1845). 3. Un marguillier.
1 et 2 La fabrique de Ray sur Saône (1845). 3. Un marguillier.
1 et 2 La fabrique de Ray sur Saône (1845). 3. Un marguillier.

1 et 2 La fabrique de Ray sur Saône (1845). 3. Un marguillier.

Commenter cet article