Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LA HAUTE SAÔNE ET SES BEAUX VILLAGES

PARENTHESE POETIQUE ET PHOTOGRAPHIQUE A RAY SUR SAONE

24 Juillet 2017, 11:58am

Publié par Patrick Mathie

Comme annoncé précédemment, la Mairie de Ray a accueilli dans ses murs une exposition de 54 poèmes de Paule Liard, habitante de Ray qui a consacré une grande partie de sa vie à la poésie. Elle a ,à son actif, près de 300 poèmes et un premier prix de poésie décerné par la Société des Poètes Français. A l'initiative de Patrick Mathie et en collaboration avec le Club Photos de l'Amicale de Lavoncourt, un hommage -simple mais mérité- a été rendu à son talent, les 22 et 23 juillet 2017.

 

Près d'une centaine de personnes, des raylois, des habitants des villages voisins, des auvergnats , des parisiens et même deux canadiens auront visité l'exposition qui rassemblait poèmes de Paule et photos d'Evelyne JOLY, Isabelle BAUDU, Josette GUENIN, Pascal CHAMBELLANT et Patrick MATHIE.

Plusieurs poèmes de Paule ont été lus lors de l'inauguration. Patrick Mathie s'est même essayé à l'alexandrin dans son "Ode à Paule"....!

 

L'émotion était au rendez vous!

Michel Albin, maire de Ray, a remis un cadeau au nom de la municipalité.

Paule et Raymond LIARD ont été associés dans le même hommage!

Quelques poèmes de Paule LIARD:

Des photos évocatrices...

Sincères remerciements pour l'aide apportée à l'organisation 

à Monsieur le Maire de Ray pour la mise à disposition de la salle de convivialité et le pot de l'Amitié offert, à ses collaborateurs et la conseillère Valérie.

à Evelyne JOLY pour l'impression des poèmes et le "casting" des narrateurs d'"Histoire des villages".

aux narrateurs

aux photographes du Club de l'Amicale de Lavoncourt

à Pascaline pour son affiche et à ses amis dont Romaric

à l'entreprise Chevalier de Soing

aux visiteurs qui ont su apprécier l'exposition

et bien sûr, à Paule et Raymond qui ont accepté ma proposition.

 

 

P;M.JUILLET 2017

Voir les commentaires

EXPOSITION POESIS IMAGO 22 ET 23 JUILLET 2017 A RAY SUR SAÔNE

8 Juillet 2017, 05:12am

Publié par Patrick Mathie

 

EXPO POESIS IMAGO

54 Poèmes de Paule LIARD

Membre de la Société des Poètes Français

Habitante de Ray

illustrés par le Club Photo de L'Amicale de Lavoncourt

Salle de Convivialité Mairie de Ray sur Saône

Samedi 22 juillet 11h-12h (Vernissage) et 14h-18h

Dimanche 23 juillet 10h-12h et 14h-18h

Entrée libre et gratuite

 

Voir les commentaires

LE CHÂTEAU ET L'EGLISE DE VOLON SONT DE VRAIS JUMEAUX

4 Juillet 2017, 07:18am

Publié par Patrick Mathie

CONFERENCE DES "AMIS DU VIEUX MOREY".

Les « Amis du Vieux Morey » avaient mandaté Christine et Didier Laurent pour exposer le fruit de leurs recherches sur le château   dont ces derniers  sont propriétaires et sur l’église de Volon.

Plus de cinquante personnes, dont beaucoup d’habitants du village, se sont réunies à l’église le samedi 1ER juillet.

Evelyne JOLY, Présidente de l’Association, a tout d’abord évoqué le drame du Titanic au cours duquel un habitant de Volon,  René Pernot (né en 1872) chauffeur de la chanteuse de cabaret Ninon Aubart , elle-même maîtresse  du milliardaire Benjamin GÜGENHEIM , a trouvé la mort avec son patron lors du trop tristement célèbre naufrage. Un cénotaphe rappelle son tragique destin au cimetière du village.

JPEG - 59 ko

Guggenheim se serait comporté en gentleman, aidant femmes et enfants à grimper dans les canots, avant d’aller revêtir ses plus beaux habits pour attendre la mort. Une anecdote (légende ou réalité…) exploitée par James Cameron dans son long métrage Titanic.

Après des félicitations adressées à Jacky ATTALIN pour son saut en parachute à l’occasion de ses 80 printemps qui lui a rappelé son passé de militaire parachutiste, elle a passé le témoin à Didier et Christine LAURENT pour la conférence. Les exposés, bien documentés, étaient illustrés par de nombreux documents photographiques.

                         Didier et Christine LAURENT

L’église.

Elle  a été reconstruite en 1771, sur les plans de l'architecte bisontin Jean Charles Colombot, qui a édifié de nombreux hôtels particuliers à Besançon.

Pour financer ces travaux, la commune de Volon a obtenu du grand maitre des eaux et forets, Mr de Marizy, l'autorisation de vendre l'équivalent de 17 hectares de beaux chênes, qui avaient entre 60 et 120 ans, ce qui a rapporté 8121 livres. Le coût de la construction de la nouvelle église s’est élevé  à 7900 livres.

 

Le château.

 

Les travaux ont duré deux ans.

Le château a été construit la même année que l’église, soit en 1771, comme l'attestent la plaque de cheminée de la cuisine et la date figurant sur le perron du double escalier. De nombreuses similitudes (grilles, bouchardage, type de pierre) nous amènent à penser que l'entrepreneur et l'architecte étaient les mêmes que ceux ayant procédé à l’édification de l’église.

 Il a été érigé sur les bases d'une ancienne maison forte dont les propriétaires actuels  ont  retrouvé différents vestiges. Elle a probablement été détruite en 1569 lors de la campagne militaire du prince luthérien Wolfgang ou lors de la guerre de dix ans, comme toutes les maisons fortes des villages alentour.

 La famille Drouhot, qui a fait construire le château était une famille de grands militaires, tous chevaliers de l'ordre de St Louis. Jacques Drouhot était colonel de Hussards. Il a fait la campagne d'Amérique de 1780 à 1783 sous les ordres de Rochambeau. Son fils, Pierre Nicolas,  est parti aussi à l'âge de dix ans, dans les cadets de la marine. Il a fait toutes les campagnes napoléoniennes et a terminé comme chef d'état major du Général baron Marulaz, gouverneur militaire de Besançon.

Tous deux ont été successivement maires de Volon.

La famille était aisée, avec huit domestiques à demeure. 

 

Le public très attentif a applaudi chaleureusement les deux intervenants « volonois ». La pluie, à l’extérieur, pouvait bien redoubler, l’assistance, après la conférence, appréciait aussi le pot de l’Amitié offert par la commune.

 

Citons au niveau de la documentation historique régionale le dernier livre d’Evelyne JOLY : « Peines de mort en Haute Saône 1629-1969 » Editions « fc. Culture patrimoine ».

L’image contient peut-être : 2 personnes

 

Aucun texte alternatif disponible.

                                                                                             Compte rendu co-écrit par.

                                                                                Didier LAURENT "AMIS DU VIEUX MOREY"

                                                                              Patrick MATHIE "HISTOIRE DES VILLAGES"

Voir les commentaires